Les 5 défis de l’industrie de découpe de tôle et de métal

Le fond du problème est d’optimiser la production de l’usine pour produire des pièces personnalisées en masse sans augmenter les coûts et en améliorant la productivité. Pour cela, il est essentiel d’avoir recours aux technologie facilitatrices de l’Industrie 4.0. Nous faisons référence aussi bien à la sensorisation des usines avec la technologie de l’Internet des objets (IoT) qu’aux logiciels avancés conçus grâce à l’intelligence artificielle et à l’apprentissage automatique hébergés dans les environnements Cloud.

Logiciel de coordination entre machines de découpe de tôle différentes pour un même atelier

Habituellement, l’introduction d’une deuxième machine-outil dans un atelier répond à un besoin d’augmentation de la production ou un besoin en diversification. Cependant, nous constatons également une nouvelle tendance, qui vise à résoudre la problématique des petites séries. Cela se produit quand l’usine est équipée d’une machine de grande capacité de production automatisée, dont l’interruption coûte cher dès lors qu’il s’agit de produire de petites séries. Pour répondre à cette lacune et ne pas interrompre la production en grande série, de nombreuses usines utilisent une machine supplémentaire, plus économique, sans automatisation mais présentant une plus grande disponibilité.

L’automatisation des processus dans les usines du métal : un levier pour la compétitivité

Avant même la pandémie, l’automatisation des processus dans les usines du métal était déjà un levier pour leur compétitivité. Désormais, suite à l’impact de la Covid 19 l’automatisation est devenue un atout concurrentiel incontournable pour toute usine qui entend survivre à des bouleversements si soudains comme ceux que nous vivons actuellement.