Logiciel de coordination entre machines de découpe de tôle différentes pour un même atelier

Habituellement, l’introduction d’une deuxième machine-outil dans un atelier répond à un besoin d’augmentation de la production ou un besoin en diversification. Cependant, nous constatons également une nouvelle tendance, qui vise à résoudre la problématique des petites séries. Cela se produit quand l’usine est équipée d’une machine de grande capacité de production automatisée, dont l’interruption coûte cher dès lors qu’il s’agit de produire de petites séries. Pour répondre à cette lacune et ne pas interrompre la production en grande série, de nombreuses usines utilisent une machine supplémentaire, plus économique, sans automatisation mais présentant une plus grande disponibilité.

Numérisation et travail à distance, un binôme devenu opportunité pour travailler de n’importe où

Nous l’avons constaté dès le début de la pandémie : les entreprises numérisées sont celles qui ont le mieux supporté le confinement et qui ont bénéficié et bénéficient toujours de plus de possibilités de s’en sortir en ces périodes d’incertitudes. En ces temps de coronavirus, la connectivité a marqué le pas pour pouvoir poursuivre nos activités en travaillant à distance.

Lantek, l’androïde de la découpe de la tôle

Nous sommes universels, et pas seulement parce que nous sommes présents dans plus d’une centaine de pays et que nous proposons un support dans près d’une vingtaine de langues, mais aussi parce que notre souhait d’accompagner les clients dans leur transformation vers une Usine intelligente nous conduit à rechercher l’homogénéisation et la standardisation des processus depuis l’origine pour que les machines puissent recueillir correctement les informations et les données de valeur et de manière plus fiable. Par conséquent, nous avons travaillé et investi en RDI pour développer un logiciel universel. Nous y sommes parvenus, nous sommes l’androïde des machines-outils pour la découpe de la tôle, de tubes ou de profilés.